HISTORIQUE Blason de Beaujeu

BEAUJEU

Terre d'art et d'histoire Beaujeu est la capitale historique du Beaujolais et le berceau de la dynastie beaujolaise fondée an Xème siècle.

En 95, Bérard, le 1 er sire de Beaujeu et sa femme Valdemonde fondèrent une église dans leur château sur la montagne de Pierre Aigüe, elle devint la collégiale Notre-Dame de Beaujeu. Consacrée en 1076 elle fut détruite en 1793.

Des maisons se groupèrent autour de cet éperon rocheux, le bourg formait un couloir étroit traversé dans sa longueur par une rivière, l'Ardières. Tout au fond se trouvait un étang, à l'emplacement de l'église actuelle.

Ses seigneurs en firent une puissante principauté qui s'étendit du Jura à l'Auvergne. Ils furent d'importants personnages du royaume. Du Connétable Humbert V de Beaujeu, cousin de Saint Louis à Edouard 1 er , Maréchal de France qui mourut héroïquement en combattant les Anglais.

Beaujeu évoque surtout Anne de France, fille de Louis XI, devenue par son mariage avec Pierre de Bourbon, Anne de Beaujeu. C'est à elle que Louis XI confia les affaires du Royaume où elle se révéla une incomparable régente au nom de son jeune frère Charles VIII qui n'avait que 13 ans à la mort de son père.

La lignée des sires de Beaujeu s'éteignit en 1400. Ce fut le déclin du système féodal.

Plus tard Villefranche devint la capitale du Beaujolais.

L'EGLISE SAINT NICOLAS fut édifiée en 1130 par les soins du sire Guichard III.

La tradition dit : dans l'étroite vallée se trouvait un lac. Le fils du seigneur de Beaujeu revenant de la chasse fut noyé dans ce lac en voulant faire boire son coursier. Sa mère, Luciane de Rochefort, baronne de Beaujeu pria Dieu et fit vu de bâtir une église dédiée à Saint Nicolas à l'endroit où se trouvait son fils. Fidèle au vu de son épouse, Guichard III fit rompre la digue et bâtir l'église. Elle fut consacrée le 13 février 1132 par le Pape Innocent II réfugié à Cluny.

 

Bâtie en quartiers de roches éruptives, rappelant les églises d'Auvergne, cette église est de pur style roman, avec son abside semi-circulaire éclairée par trois baies, deux absidioles de même